AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oil and Black Coffee ## Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: Oil and Black Coffee ## Liam   Mer 25 Fév - 16:53

    Ce mardi matin était ensoleillé à Jericho. La nuit avait été longue pour Andrew. Le sherif était resté à son bureau jusqu'à très tard dans la nuit - ou très tôt le matin, selon les points de vue - et devait entamer cette nouvelle journée après avoir dormi quatre malheureuses heures. Inutile de préciser qu'il avait hâte d'être le soir; et espérait pouvoir rentrer chez lui un peu plus tôt. Enfin, il ne pouvait pas en être sûr: l'affaire du Zodiac lui donnait deux fois plus de travail qu'il n'en avait au début de sa carrière. Et même si cela lui plaît, un break serait le bienvenu! C'est ça quand on a pas d'associé, on doit tout faire soi-même. Bref, il était à peine neuf heures quand Andrew quitta son domicile. Il s'installa au volant de son vieux pick-up marron. Cette voiture appartenait autrefois à son père. Quand il est décédé, Cooper a décidé de le garder. Faut dire que c'est une voiture parfaite pour un sherif! Quoique, ça ne va pas très vite, donc pour les courses poursuites c'est pas top... M'enfin, là n'est pas la question. Andrew roula tranquillement jusqu'à la station essence. A cette heure-ci de la journée, l'endroit est plutôt désert. Tant mieux, il sera plus rapidement servi. Après un bon quart d'heure de route, il arriva à destination. Andy rangea sa voiture juste devant l'une des quatre pompes à essence. Un jeune homme, employé ici, s'approcha de lui et le salua gentiment. Andrew en fit de même, et lui indiqua qu'il pouvait faire le plein.

    L'homme entra dans la petite boutique histoire de régler son achat mais aussi d'en profiter pour boire un café bien noir. C'était le minimum à faire s'il voulait tenir le reste de la journée sans s'endormir sur le coin de son bureau. Lorsqu'il ouvrit la porte, le bruit d'un petit carillon annonçant son entrée se fit entendre. Le caissier releva les yeux de son journal et salua chaleureusement le sherif. Et oui, il ne faut pas oublier qu'Andrew Cooper est connu de tous ici. Et même si certains ne l'aiment pas, sa côte de popularité est en hausse. Il s'avança vers le petit comptoir, émit le voeu qu'il lui serve un café. Le temps que l'homme lui prépare, Andrew s'appuya contre le petit meuble en bois. L'endroit était désert, rien de bien étrange dans une ville comme celle-ci, à ce moment de la journée. Ensuite, son regard se posa sur le journal que l'employé lisait avant qu'il n'arrive. Rapidement, il lut le gros titre de la page. Visiblement, cet article était conssacré au Zodiac. Tandis que l'homme revint vers lui en lui donnant son café, il sortit un billet de 5$ de sa poche pour régler son café.

    - J'vous l'emprunte.

    Il prit donc le journal et parti s'assoir à l'une des trois tables installés près d'une grande vitre. Ce n'est pas un Café à part entière mais l'endroit est équipé pour que les clients puissent s'assoir le temps de boire leur café ou autre. Andrew posa son gobelet sur la table et commença à lire l'article qui avait retenu son attention.


Dernière édition par Andrew Cooper le Jeu 26 Fév - 0:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Oil and Black Coffee ## Liam   Mer 25 Fév - 21:05

    Pourquoi, mais enfin pourquoi Liam avait-il eut la soudaine lubie de vouloir se trouver un travail "normal" ? Alors qu'il lui aurait suffit de continuer à faire ce qu'il faisait en temps normal, jouer voir même tricher au Poker et se faire ainsi assez d'argent pour pouvoir payer une chambre d'hôtel. C'était précisément la question que le jeune homme se posait ce matin là en se regardant dans le miroir de sa salle de bain. Il n'avait tout bonnement aucune motivation pour aller bosser ce matin, et même le fait de travailler sur des voitures et de jouer les mécanos ne réussissait pas à lui rendre un semblant de motivation ; La faute sans doute à sa mauvaise humeur et à la migraine qu'il trainait depuis déjà trois ou quatre jours. Et pour une fois détrompez-vous, l'alcool n'avait rien à voir là-dedans. Bon bien sûr cela ne voulait pas dire non plus que Liam n'avait rien bu d'alcoolisé ses trois derniers jours, penser ainsi c'était croire encore au Père Noël quand on connaissait le jeune homme, mais il s'était stoppé à deux ou trois verres, ce qui représentait en soi un exploit lorsque l'on avait été témoin des litres d'alcool que Liam était capable de se siffler à lui tout seul.
    Mais cette migraine là, tenace et vraiment tout sauf agréable, ne venait pas de son penchant pour l'alcool, et à vrai dire Liam ne savait tout bonnement pas d'où cela pouvait bien venir ; Tout ce qu'il savait c'était que l'aspirine et tout ce qui y ressemblait n'avait aucun effet et que la seule solution qu'il avait pour le moment trouvé pour profiter de quelques secondes moins douloureuses que les autres, c'était le froid ... Sauf qu'en Californie pour le froid polaire on repassera hein. Heureusement pour lui en apprenti alcoolique qu'il était il gardait dans le coffre de sa Chevrolet une glacière avec toujours deux ou trois bières fraiches ... Et une bouteille de bière collée sur sa nuque était le seul moyen qu'avait trouvé Liam pour faire passer un peu son mal de tête. Après personne ne serait assez fou pour jurer qu'après qu'elles se soient réchauffées un peu il ne les aient pas bu, mais après tout on parlait de Liam.

    Mais ce matin donc, pas question de recommencer la même chose, il devait aller bosser. En plus de ça il s'était levé de mauvaise humeur, le son de son réveil amplifié par son mal de tête lui avait donné l'impression d'avoir les tympans explosés, et même la douche pratiquement gelée qu'il avait pris n'y avait pas changé grand chose. Ruminant sa mauvaise humeur il ne prend même pas le temps de se raser, pourtant il devrait, car cela faisait bien une semaine qu'il n'en avait pas pris le temps et à ce rythme là il allait se transformer en Robinson Crusoé. Attrapant les premières fringues qui lui tombèrent sous la main, à savoir un Jean troué au genou droit et un tee-shirt gris sur laquelle une tâche d'huile de vidange n'avait pas totalement été effacée au lavage.
    Dix minutes plus tard il était au volant de sa voiture et démarrait pour quitter le parking du motel. Il l'avait déjà remarqué la veille, mais son mal de crâne avait tendance à empirer au fur et à mesure qu'il se trouvait dans un endroit lumineux ; Il avait laissé les volets de sa chambre fermés pour cette même raison, mais maintenant qu'il était dehors le soleil matinal de Californie lui éblouissait les yeux et le faisait se sentir encore plus mal ... Du même coup cela le mettait par ailleurs d'encore plus mauvaise humeur, mais après tout rares étaient les jours où Liam étaient de bonne humeur maintenant.

    Il avait conduit vite, dépassant la limite autorisée, et était finalement arrivé à la station service à peine un quart d'heure plus tard. Se garant sur sa place de parking habituelle il coupe le contact et reste assis devant le siège conducteur pendant plusieurs minutes ; Les bras posés sur son volant il avait enfoui son visage dans ses bras et essayait de se détendre un peu et d'oublier quelques instants sa mauvaise humeur, dans l'espoir qu'il se sentirait un peu mieux après. Mais bien sûr cela ne fut pas suffisant et lorsqu'il ouvrit de nouveau les yeux la lumière du soleil n'en fut que plus agressive pour lui. Quittant son véhicule, il en referme la porte d'un geste brusque avant de se tourner et de faire quelques pas en direction de l'entrée. Et c'est là qu'il la vit, garée quelques mètres plus loin ... La voiture du Shérif. Comme si sa journée ne commençait déjà pas assez mal il fallait en plus que celui-là décide de se pointer, vous parler d'une chance, Liam possédait vraiment une veine de pendu.
    Pourtant le jeune homme n'avait pas le choix, il était obligé de passer par là pour aller chercher les clefs du garage, sans quoi il ne pourrait pas travailler. Il ne lui restait plus qu'une seule solution, essayer de se faire discret dans l'espoir de passer inaperçu, car qu'on se le dise, Liam n'avait aucune envie de reprendre la joute verbale continuelle qui constituait l'échange entre lui et le Shérif. Poussant la porte d'entrée Liam adresse un rapide signe de tête à April avant de continuer sa route, bien décidé à atteindre l'arrière-boutique sans se faire voir d'Andrew ...

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.motards.net

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: Re: Oil and Black Coffee ## Liam   Mer 25 Fév - 21:48

    La première chose que fit Andrew, fut de regarder s'il n'était pas signé par Hayden ou Sandra. Malheureusement non. Toutefois, ce qu'il y était raconté était plutôt intéressant. Même si le sherif n'y apprenait rien de plus, il trouvait un certain intérêt à lire l'opinion de ce journaliste. Selon lui, la région de la Californie tout entière n'avait pas connu une telle psychose depuis fort longtemps; qu'il ne fallait pas hésiter à questionner le sherif qui en savait certainement plus qu'il n'en disait etc. Andrew fronça les sourcils en lisant ce dernier argument. Enfin, il ne peut rien faire contre la liberté d'expression. Bref, il referma le journal, le plia en deux et le laissa sur la petite table devant lui. Andrew s'intéressa à son café. L'article n'était peut-être un éloge de son travail mais toujours est-il qu'en le lisant, il avait été distrait de ce qui s'était passé autour de lui. En bref, Cooper n'avait pas fait attention à cet autre client matinal qui avait laissé sa voiture dehors. Et quelle voiture! Jolie, puissante, mais aussi qu'il reconnaîtrait entre mille. C'était celle de Liam O'Connor, le jeune homme qu'il a toujours plus ou moins suspecté de meurtre. Andrew buvait donc son café, essayant de penser à autre chose qu'à ce Zodiac qui l'obsède. Lorsque l'envie de manger un petit casse-dalle s'empara de lui, il releva les yeux vers le petit comptoir derrière lequel l'homme était assis sur une chaise peu confortable. A ce moment exact, il vit Liam passer pas très loin. Apparemment il se dirigeait vers l'arrière-boutique et n'avait pas l'intention de regarder Andrew et encore moins de s'arrêter pour le saluer. Tant pis, il allait s'en charger lui-même.

    - Bien matinal, mon cher Liam.

    Andrew savait de nombreuses choses au sujet du jeune homme mais pas qu'il était sur les routes à cette heure-ci de la journée. Comme quoi, il en a encore beaucoup à apprendre au sujet des habitants de Jericho. Il but encore un peu de café tandis que Liam se tournait pour le regarder. Il n'en avait certainement pas envie mais c'était le meilleur comportement à adopter s'il ne voulait pas aggraver son "cas". Andrew reposa son café sur la table puis regarda mister O'Connor qui n'était visiblement pas très heureux de voir le sherif ici.

    - J'pensais pas qu'on était en froid au point de ne plus se saluer.

    Le ton de sa voix était plutôt neutre. Andrew ne cherchait pas à provoquer Liam, il n'est pas bête à ce point. Disons simplement qu'il tentait d'être moins méfiant avec lui. Après tout, jusqu'ici il ne lui a rien fait. Et même si Cooper pense qu'il est peut-être l'assassin de son père, cela ne lui donne pas pour autant le droit de prendre Liam comme bouc émissaire. Ensuite, le sherif reporta son regard sur le gobelet qui fumait encore un peu. Il l'attrapa de sa main droite et se leva. Avec sa main gauche, il reprit le journal. Puis, il fit quelques pas en direction du comptoir, près duquel se tenait Liam et redonna les dernières nouvelles à son propriétaire, l'employé de la station. L'homme se tourna vers son "ennemi" et planta son regard dans le sien. Le jeune homme qui s'était chargé de faire le plein de la voiture d'Andy revint. Ce dernier paya ce qu'il devait, sans dire le moindre mot. Comme si la présence de Liam ici le rendait muet.
Revenir en haut Aller en bas

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Oil and Black Coffee ## Liam   Jeu 26 Fév - 5:15

    Bien sûr, Liam aurait du se douter qu'avec la chance qu'il se trainait depuis ce matin il ne pouvait tout bonnement pas espérer échapper si facilement au Shérif Cooper ; Pourtant il aurait espéré que ce soit le cas, l'espoir fait vivre après tout pas vrai ? La chose était presque faite, Liam n'avait plus quelques pas à faire pour enfin pouvoir aller s'enfermer quelques instants dans l'arrière-boutique et espérer que lorsqu'il referait le chemin inverse Andrew serait toujours assez plongé dans son journal pour ne pas faire attention à lui.
    Aussi lorsque Liam entendit derrière lui la voix du dit Shérif, il grimaça d'un air contrarié et se retourna lentement vers l'homme tout en se répétant intérieurement qu'il aurait finalement eut raison de rester couché ce matin, parce que cette journée commençait tout sauf bien pour lui, c'était à croire que le destin s'acharnait à lui offrir une journée pourrie. Pour Andrew il ne s'évertuerai pas à afficher sur son visage un sourire forcé, d'ailleurs ce n'était pas du tout le genre de Liam d'agir de la sorte, que ce soit avec le Shérif ou bien avec quelqu'un d'autre ; Lorsqu'il n'aimait pas quelqu'un il ne se gênait absolument pas pour le lui faire comprendre, ainsi il était certain de ne pas être encombré de gens qu'il n'appréciait pas ... Et croyez-moi avec le caractère qu'il avait Liam n'appréciait en fait pas grand monde.

    « C'est vrai que les fonctionnaires dans ton genre doivent pas être habitués, mais en général les gens qui bossent se lèvent tôt » Eh bah, vraiment au top de l'amabilité notre Liam ce matin ; Cela dit Andrew avait assez mal choisi son moment, car lorsque Liam était d'une humeur pareille à celle dans laquelle il était ce matin il n'était vraiment pas du genre à mâcher ses mots et si Andrew se mettait dans la tête de l'énerver il n'aurait aucun mal à y arriver en un rien de temps. « J'me souviens pas t'avoir déjà salué moi ... Ou alors j'avais certainement bu et dans ce cas là ça fait partie des choses idiotes qu'il m'arrive de faire dans ces circonstances » De mieux en mieux niveau amabilité, à ce rythme là Liam finira sans aucun doute en vieil ermite au fin fond d'une forêt pour être sûr de n'avoir à adresser la parole à personne lorsqu'il n'en avait pas envie.

    Dire que Liam n'avait aucune envie de parler, Andrew réussissait pourtant à réveiller chez lui cette tendance perpétuelle qu'il avait à la provocation. Cela dit ses facultés à trouver des réponses cinglantes et teintées d'ironies, comme il savait si bien le faire en temps normal, étaient un peu diminuées par ce mal de crâne toujours présent et lui donnant la désagréable impression que le batteur d'un groupe de rock s'essayait à un nouveau son à l'intérieur de sa tête, il pouvait même entendre ses propres paroles résonner à l'intérieur de son crâne tant il avait l'impression que chacun des sons autour de lui était amplifié.
    Là c'était bon, lui qui d'habitude aimait à provoquer et à avoir le dernier mot n'avait aujourd'hui aucune envie, aucun courage suffisant pour tenter une nouvelle fois de prouver au Shérif qu'il se trompait sur toute la ligne et faisait fausse route dans ses soupçons et donc par conséquent dans ses investigations. La vérité c'était qu'il n'avait qu'une seule envie, celle d'aller se poser quelque part et d'attendre que le concert à l'intérieur de sa tête se termine, sans quoi il sentait qu'il allait bientôt devenir dingue.

    « Écoute, là j'ai ni envie ni temps à t'accorder alors t'es gentil mais tu me laisses aller bosser » Pour ça, Liam ne mâchait vraiment pas ses mots, et le fait qu'il ait affaire à un représentant de l'ordre ne semblait pas changer la moindre chose pour lui. De toute façon ce n'était plus un secret pour personne désormais, Liam n'était pas vraiment ami avec tous les gens quels qu'ils soient qui représentaient l'ordre, la justice ou la loi. Il ne leur faisait déjà aucune confiance avant de par l'éducation que leur avait donné leur père à son frère et lui, mais ce qui était sûr c'était que ce manque de confiance n'était pas du tout allé en s'améliorant depuis que son père avait été tué. Sans être complètement paranoïaque le jeune homme était devenu plus que méfiant, et bien qu'une grande partie de la population de cette ville semble voir en Andrew un Shérif exemplaire, lui ne pouvait s'empêcher de le voir comme un potentiel "ennemi", quelqu'un qui ne lui attirerait forcément que des ennuis. « Ton plein est fait ... Tu devrais y aller » ... Et me foutre un peu la paix, voilà ce que Liam s'était retenu de rajouter à la fin de sa phrase.

    En réalité il y avait une autre raison au fait que Liam ait si peu confiance en Andrew et le traite avec autant de mépris ; Cette raison c'était Thomas. Que ce soit par pur intérêt ou non on ne pouvait cependant pas nier que Thomas et le Shérif Cooper passaient beaucoup de temps à discuter, et lorsque l'on connaissait la rivalité et la compétition qui régnait entre Liam et Thomas on comprenait mieux l'animosité si vive du jeune O'Connor envers le Shérif.
    Rien que le fait d'échanger quelques mots avec cet homme rendait la migraine de Liam encore plus vive, ou tout du moins c'était l'impression qu'il en avait. Il avait de plus en plus de mal à garder les yeux ouverts plusieurs secondes d'affilée et aurait bien eut besoin d'aller s'assoir dans un coin le temps que cela passe un peu. Aussi espérait-il que pour une fois Andrew ne serait pas trop insistant, même si le connaissant et connaissant surtout sa manière de fonctionner, il savait qu'il avait très peu de chances que les choses se passent aussi facilement ...

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.motards.net

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: Re: Oil and Black Coffee ## Liam   Jeu 26 Fév - 14:28

    Le sherif n'eut pas besoin de très longtemps pour constater que Liam était de très mauvaise humeur et qu'il allait certainement prendre un malin plaisir à le casser par ses remarques blessantes qui le caractérisent si bien. Et toc, la machine était lancée. Mais Andrew restait insensible à tout cela. Il avait l'habitude que le jeune homme lui parle de cette façon, étant donné que cela n'a jamais été le grand amour entre eux. Qu'importe, Cooper regardait, presque amusé, le "petit" Liam se défendre comme il le pouvait. Bien sûr cela ne se voyait pas sur son visage; Andrew ne souriait ni ne rien pas. Il sait très bien que s'il se risquait à faire une chose pareille, il aurait une bonne raison de se ramasser une droite en pleine face. C'est pas sûr que Liam oserait mais il semblait dans des dispositions psychologiques idéales pour ne pas se laisser marcher sur les pieds. Le sherif, après avoir reglé ses deux achats, fourra ses mains dans les poches de son pantalon. Il écoutait gentiment Liam, se demandant parfois quand est-ce qu'il allait s'arrêter. Finalement, il émit le voeu qu'Andrew prenne ses clics et ses clacs pour aller voir ailleurs s'il y était. Pas de problèmes. Manque de chance pour Liam, il n'était pas pressé ce matin-là. Et jusqu'à preuve du contraire, rien ne l'empêchait de rester un peu dans cette charmante petite station service.

    - Molo, molo, j'suis pas venu ici pour t'empêcher de bosser. Et t'as beau pester contre ma présence rien ne m'interdit d'être ici alors arrête ton char et descend de tes grands chevaux. J'suis pas là pour te menacer donc tu peux baisser ta garde.

    Bon, au moins un point sur lequel le jeune homme pouvait être rassuré. D'ailleurs s'ils s'étaient rencontrés ce matin-là c'était bien par pur hasard. Andrew n'est pas du genre à épier les gens ou bien à les suivre. Il laisse ça à d'autres. Son unique but et de veiller à ce que des gars comme Liam ne pètent pas les plombs en tirant sur tout ce qui bouge, croyant avoir vu le Zodiac. En parlant de lui, c'était bien le seul sujet de conversation qu'il fallait éviter en présence de Liam. Après tout cette "chose" a sauvagement assassiné son père. Et quand bien même le jeune homme serait lié à cela - comme Andy le croit - il a tout de même perdu son père dans la bataille. Cooper a lui aussi perdu son père alors il comprend tout à fait les sentiments qui ont pu s'emparer de Liam. Enfin, ça c'est une autre histoire. Pour le moment, le ton de sa voix était tout ce qu'il y a de plus neutre. Andrew n'a pas besoin de s'énerver pour se faire comprendre, même avec Liam en face de lui. Toutefois, il tenta de rentrer dans son petit jeu en admettant:

    - C'est la première fois que je te sens si pressé d'aller travailler.

    Il n'en dit pas plus, c'était à Liam de déceler le petit sous-entendu glissé dans cette phrase qui n'était certes pas agréable mais qui illustrait à merveille la tention permanante qui existe entre ces deux hommes. Le sherif planta son regard dans celui de Liam qui semblait un peu vexé par la remarque qu'il venait de formuler à son égard. Mais Andy ne le craignait pas, oh que non. Pour lui ce n'était qu'un homme, rien de plus ni de moins.

    - Mais vas-y, tu peux y aller. Je voudrais pas te couper dans ton élan.
Revenir en haut Aller en bas

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Oil and Black Coffee ## Liam   Ven 27 Fév - 2:45

    C'était sans doute la façon de se comporter d'Andrew qui le rendait si peu digne de confiance aux yeux de Liam. En effet le Shérif s'exprimait toujours sur le même ton et semblait n'avoir aucune expression, aucun réel sentiment ou aucune pensée à propos de ce qu'il était en train de dire ou de faire ; C'était comme si tout ce qu'il disait et tout ce qu'on lui répondait par la suite avait été réglé d'avance et qu'il connaissait d'avance la réponse ainsi que la réaction qu'auraient les gens. Ce type de comportement était celui dont Liam estimait qu'il fallait le plus se méfier, parce qu'ils étaient les plus compliqués à cerner et donc par conséquent les plus compliqués à prévoir. Liam restait sur ses gardes donc, ce qui expliquait sans doute un peu aussi qu'il lui exprime aussi peu de sympathie ... Au final tout ce qu'on pouvait en déduire était donc que les motifs que le jeune homme s'était trouvé au fur et à mesure de détester Andrew étaient nombreux, et selon Liam totalement légitimes, bien que son jugement soit plus qu'obscurcit par diverses raisons plus ou moins valables.
    Alors ainsi il n'était pas là pour lui gâcher la vie et lui faire perdre son temps ? C'était bon à savoir, bien que Liam sache dès le départ que le fait de tomber sur Andrew ici relevait avant tout du hasard, et en ce qui le concernait de la malchance. Cependant que ce soit volontaire ou non le Shérif lui pourrissait quand même l'ambiance et le mettait de mauvaise humeur par sa simple présence. C'était peut-être un peu personnel c'est vrai, mais après tout Liam estimait qu'il était en position tout à fait légitime ; Tout d'abord parce que Andrew posait un peu trop de questions - ce qui toute somme était normal étant donné sa profession - et d'autre part parce qu'il empêchait Liam de pouvoir enquêter tranquillement sur le Zodiac. Oui, c'était interdit, en général la traque d'un tueur en série on laissait ça aux autorités, mais voilà Liam avait grandit dans une atmosphère où les représentants de l'ordre étaient une menace et non des alliés. Et puis à cela on pouvait aussi ajouter que Liam soupçonnait de ne pas être totalement innocent dans les suspicions parues dans le torchon qui servait de journal à cette ville, à savoir la rumeur comme quoi Liam aurait tué son père lui-même ... Quoi de plus logique hein, d'ailleurs ça crève les yeux Liam se sens beaucoup mieux depuis qu'il n'a plus son père -_-"

    « Très bien dans ce cas pas de problème » A cette réponse il avait ajouté un regard exaspéré qui montrait bien qu'il ne pensait pas un seul mot de ce qu'il venait de dire. Puis, reprenant un air faussement sérieux il plante son regard dans celui de son interlocuteur avant d'ajouter d'un ton froid « Mais la prochaine fois te donne pas la peine de venir me parler »

    Liam était un imbécile, il savait que plus il continuerait sur ce terrain et moins Andrew aurait l'envie de le laisser tranquille et de s'en aller sans insister plus. Là on se demandait vraiment où étaient passées les bonnes résolutions du jeune homme sur le fait de faire profil bas et d'arrêter de se faire remarquer ; Cela ne passait pas seulement par arrêter de se saouler au bar et d'en sortir assez ivre pour puncher le premier crétin qui lui passerait à portée de main en élevant trop la voix avec lui, cela passait aussi par l'idée de se comporter comme un type normal et qui était capable d'avoir une discussion sans pour autant finir par s'énerver au bout de deux secondes et demi ... De toute évidence pour le moment il avait encore des progrès à faire de ce côté là.
    Et tout ça n'avait pas loupé, Andrew ne pu s'empêcher de répondre par une phrase faussement innocente et dont l'ironie n'était pas difficile à trouver. Pourtant Liam ne s'énerverait pas plus, non il devait réussir à se contrôler ne serait-ce qu'un minimum, ne serait-ce que pour se prouver qu'il pouvait y parvenir et que son impulsivité maladive pouvait tout de même avoir des limites. Il lui fallut même plusieurs secondes avant de répondre, le temps qu'il trouve quoi répondre sans que son ton ne monte à nouveau ; C'était la meilleure des solutions s'il ne souhaitait pas aggraver son cas auprès du Shérif, et également sa migraine.

    « Ça c'est parce que tu me connais pas » Ça, c'était certain, et au fond si Andrew se disait qu'il n'avait pas envie de mieux connaitre Liam on le comprendrait tout à fait, il fallait être fou ou bien masochiste pour souhaiter faire plus ample connaissance avec un homme doté d'un aussi mauvais caractère. « Et d'ailleurs si tu veux tout savoir j'aime mon boulot » Voilà, comme ça on ne pourra plus dire que Liam n'aime rien à part l'alcool (a) Posant une main sur le comptoir du bar, surtout parce qu'il avait un peu le tournis avec le mal de tête qu'il se trainait, il reporte bien vite son regard sur Andrew et ajoute d'un ton ironique « Mais bien sûr si tu préfères payer mon loyer au motel moi j'veux bien m'arrêter de bosser tout de suite »

    Il avait accompagné sa dernière réflexion d'un sourire volontairement faux. Au fond il voulait juste prouver à ce type, mais se prouver sans doute à lui aussi par la même occasion, que même de mauvaise humeur et à côté de ses pompes il pouvait tout de même avoir un semblant de répartie ... Mais avouez que le résultat restait assez mitigé par rapport aux sarcasmes plus ou moins mesquins qu'il employait d'habitude.

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.motards.net

Invité

it's me, Invité darling !



MessageSujet: Re: Oil and Black Coffee ## Liam   Mer 11 Mar - 21:31

    Andrew avait l'habitude des confrontations avec Liam. Côtoyer fréquemment des chasseurs de primes a certes été dur au début mais cela l'a finalement endurci. Pour cela il restait plutôt insensible aux sarcasmes de Liam. Et même si ce dernier n'appréciait pas du tout le shérif, Andrew savait que, personnellement, il n'avait rien à craindre de lui. Il ne va pas le tuer pour plusieurs raisons, dont deux qui sont vraiment majeures. La première est bien évidemment qu'il aurait de très gros ennuis en mettant fin aux jours d'un représentant de l'ordre, même dans une petite ville comme Jericho. La seconde est que, malgré sa haine contre lui, Liam a "besoin" d'Andrew car, en tant que shérif, il pourrait être amené à lui refiler quelques informations au sujet du Zodiac, quand il en aura. Bon, très franchement on sait tous que Cooper ne fera pas une telle chose. Mais O'Connor peut continuer d'espérer, non? Le shérif haussa légèrement les épaules; il avait comprit le message: éviter au maximum de parler à Liam, surtout quand il s'apprête à travailler. Il n'aurait pas besoin de le rappeler à l'ordre, Andy s'en souviendra. Parce qu'il n'oublie presque jamais quoique ce soit. Et oui, il faut avoir une bonne mémoire quand on est shérif.

    - Si tu mettais un peu ta fierté de côté, tu ne t'embêterais pas à me tenir tête et donc, à donner une suite à cette discussion, O'Connor.

    C'est un fait, Andrew n'avait pas franchement l'impression de déranger le jeune homme. Après tout c'est vrai, s'il ne tenait pas à parler au shérif, il pouvait tout à fait couper court à la conversation pour se mettre au boulot. Mais Liam semblait entêté au point de ne pas lui laisser lui faire de l'ombre. Il rit nerveusement quand le jeune homme évoqua le fait qu'il pourrait lui payer son loyer, au motel. Andrew, amusé par cette petite pointe de provocation, lui répondit après avoir reprit un semblant de son sérieux:

    - Ben voyons. Tu veux pas aussi que j'te propose une colocation chez moi?

    Une chose qui n'arrivera jamais, on le sait tous. Mais c'était une façon pour Cooper de montrer qu'il sait avoir de l'humour. Quoique, vu le regard de Liam, il y a de quoi se demander si ça le ferait rire ou bien même sourire. Qu'importe, Andrew ne se préoccupait pas de cela. Le fils O'Connor est assez grand pour déceler l'humour. Et bien qu'il ne semble pas au meilleur de sa forme ce matin-là, il était parfaitement conscient du ton de la conversation. Après l'avoir observé en détails quelques instants, le shérif lui dit, d'une voix tout à fait neutre:

    - T'as pas bonne mine. Tu devrais rentrer chez toi.

    Vous ne rêvez pas, Andrew se préoccupe de Liam. C'est un habitant de Jericho comme les autres et Cooper se doit de s'assurer qu'il va à peu près bien. Sans rentrer dans les détails, bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: Re: Oil and Black Coffee ## Liam   Ven 13 Mar - 2:07

    Touché, sur ce point là on ne pouvait pas dire qu'Andrew avait tort, bien au contraire il avait même totalement raison lorsqu'il mettait en cause la fierté de Liam. Mais le jeune homme était comme ça, incapable de passer outre cette trop grande fierté qui lui valait bien plus que de raison de passer pour un type incapable de la moindre compassion ou du moindre sentiment positif à l'égard des autres. En plus de ça il était buté, buté et borné, en plus d'être têtu comme une mule ... Pas étonnant qu'il se mette à dos la quasi-totalité des gens qu'il rencontre, mais à en juger par la façon dont il s'obstinait à se comporter c'était à croire que c'était justement ce qu'il cherchait.
    La vérité ? Si Liam continuait à adresser la parole à Andrew alors qu'il aurait pu tout aussi bien s'en aller sans même lui répondre, c'était tout simplement parce que notre jeune chasseur de prime était tellement de mauvaise humeur qu'il ressentait le besoin de faire réapparaitre cette mauvaise humeur sur quelqu'un comme pour essayer de s'en défaire. Manque de chance c'était tombé sur Andrew, mais il y avait d'énormes chances pour que si Liam c'était trouvé en présence de Coleen, de Sarah ou bien même de Sean, il aurait agi de la même façon, avec le même désir de rendre quelqu'un d'autre responsable de son début de matinée assez chaotique. C'était totalement arbitraire et de mauvaise fois, mais après tout on parlait de Liam, et ces deux adjectifs étaient des qualificatifs qui allaient souvent de paire avec sa façon de procéder, surtout quand il s'agissait du boulot.

    « J'ai pas besoin d'une leçon de morale d'accord ... » Il avait répondu d'un ton cassant, tout en sachant cependant très bien que cette réponse ne suffirait en rien à satisfaire le Shérif. Secouant légèrement la tête d'un air moitié dépité moitié exaspéré, le jeune homme ne peut cependant ensuite réprimer un sourire presque moqueur à la réponse d'Andrew ; Lui répondant du même air volontairement faussement sérieux il ajoute donc « Bah écoute maintenant que t'en parles ... Non » Bon d'accord, comparé à d'habitude sa réponse n'était pas des plus recherchées pour ce qui était de l'ironie, mais il avait déjà assez de mal à réfléchir correctement, il faisait vraiment ce qu'il pouvait.

    Liam faisait en effet tout de même de son mieux pour que ses réflexions, surtout lorsqu'il s'adressait à Andrew, ne paraissent pas moins mordante que d'habitude sous seul prétexte qu'il se sentait légèrement patraque. Il était hors de questions que le jeune homme s'arrête en effet de jouer les mauvaises têtes simplement parce qu'il avait mal à la tête, au contraire le simple fait d'avoir la migraine garantissait qu'il soit encore plus têtu, mauvaise foi et grincheux qu'en temps normal ... Un Liam tout ce qu'il y avait de plus normal, mais en pire donc ; Ça promet.
    Avait-il réellement bien compris le sens de la question que venait de lui poser Andrew ? Il avouait en douter un peu, à vrai dire le fait que notre ami Cooper perdre une seconde et demi à donner son point de vue sur l'état visible de santé de Liam était presque risible, ou tout du oins ça l'était pour Liam. Ce dernier ne pu d'ailleurs pas s'empêcher de répondre avec un certain ton moqueur dans la voix, sans doute pour dissuader Andrew de chercher plus loin

    « Ouais ... Et pendant ce temps là qui fait mon boulot à ma place ? » Là dessus il n'avait pas totalement tort, il ne travaillait ici qu'à mi-temps en plus de ça, et le boulot qu'il ne ferait pas en une journée serait deux fois plus à faire le lendemain, et Liam détestait avoir l'impression de crouler tellement sous le boulot qu'il n'avait plus le temps de penser. Et puis il se disait que vu le nombre de fois où il était venu bosser en ayant la gueule de bois, cette fois-ci cela ne changeait pas vraiment de d'habitude, c'était juste un peu plus douloureux ... Vraiment ce Liam, quelle tête de mule. « Y'a bien que les flics pour décider de prendre des congés pendant leurs jours de boulot » Était-il utile de préciser encore une fois que Liam semblait avoir pour de bon une dent contre les représentants de l'ordre, tous autant qu'ils étaient ? Non je ne pense pas ...


    { Désolé c'est pas très long silent }

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.motards.net



it's me, Contenu sponsorisé darling !



MessageSujet: Re: Oil and Black Coffee ## Liam   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oil and Black Coffee ## Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oblivion :: « Everthing comes to an end » :: ▬ Abandonned Ways-