AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 x___CONTEXTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

•• At The East Of Eden ••avatar
it's me, Liam A. O'Connor darling !


Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 2712
x group : Bounty Hunters
x my job : Officiellement mécano, officieusement chasseur à la dérive
x my adress : Motel de Jericho
icon © mymiiex

x Crédits : avatar © deviltemptation - sign © dodixe

x CARNET DE BORD
Actors of my life:
Something to say ...:
MessageSujet: x___CONTEXTE   Jeu 20 Mar - 19:48

« Je m'appelle Robert Graysmith. Entre décembre 1968 et octobre 1969, la Californie et l'Amérique toute entière retenait son souffle à l'entente d'un seul et unique nom ...le ZODIAC. Malgré mon statut de simple journaliste, j'ai moi aussi enquêté, voulant à tout prix découvrir qui se cachait derrière ce pseudonyme énigmatique, mais ce fut en vain ...
Le ZODIAC revendiqua 37 meurtres dans toute la Californie, qu'il annonçait dans des lettres cryptées destinée à ma maison d'édition. Mais le peu que nous puissions en tirer était toujours découvert trop tard ... La seizième lettre fut aussi la dernière. Dans celle-ci le ZODIAC tirait sa révérence, en promettant que jamais il ne serait découvert, et qu'il resterait à jamais un mystère pour l'Amérique ... »

___________________________



    San Fransisco, décembre 1968 :

    Un matin de décembre 68, tout était normal. Les voitures s'alignaient en file indienne sur les grandes voies de circulation, et les conducteurs s'impatientaient à l'idée d'arriver en retard au travail. Parmi eux, Robert Graysmith, qui s'impatientait d'autant plus qu'aujourd'hui était son premier jour. Où ça ? Au San Fransisco Chronicle, où il venait d'être engagé comme dessinateur pour le journal. A cet instant, rien ne laissait présager que cet emploi changerait sa vie du tout au tout, et qu'il s'agissait là du début de ce qui serait l'une des plus grande affaire de sa vie ...
    Si vous aviez été là vous aussi, si vous aviez habité l'État de Californie et si vous aviez écouté la radio ce matin là, vous y auriez entendu un fait divers pour le moins sordide. Alors qu'un jeune couple était stoppé sur le bord de la route, la veille au soir, ils furent sauvagement assassinés. Qu'est-ce que ce meurtre avait de plus que les autres ? L'assassin avait pris soin de laissé une signature pour le moins étrange, et avait gravé à l'aide d'un objet tranchant, sur la tôle de la voiture, une marque, celle qui deviendrait par la suite sa signature.
    [ voir ]
    Comment imaginer que ce meurtre ne serait que le premier d'une longue série, revendiquée toujours par le même homme insaisissable, le ZODIAC. S'engagent alors une course à l'assassin, dans laquelle se lance Robert Graysmith, avec l'aide dont il dispose, celle de son collègue Paul Avery notamment, brillant journaliste spécialisé dans les affaires criminelles. Le ZODIAC cependant demeure introuvable, s'amusant à semer dans ses lettres cryptées des indices souvent découverts trop tard, et semés tels les cailloux blanc du petit poucet jusqu'à la prochaine victime ...

    San Fransisco, Octobre 1979 :

    10 ans ... cela fait maintenant dix ans que plus personne n'a de nouvelle du ZODIAC. Après 37 meutres et 16 lettres, il semble avoir définitivement tiré sa révérence, laissant les autorité toujours dans le flou. Qui est donc cet assassin mystérieux qui a tant fait parlé de lui ? Pourquoi le ZODIAC a-t-il si subitement décidé de se retirer ? Quel but recherchait-il et quels sont ses projets ? Tant de questions restées sans réponse et que les diverses enquêtes ne peuvent élucider. Tel le Jack l'éventreur de l'Amérique, le ZODIAC aura coûté dix ans de la vie de Robert Graysmith, qui lui, est persuadé de tenir le coupable, bien qu'il n'ai jamais pu le prouver ; Arthur Leigh Allen. Ce dernier décéda peu de temps après l'arrêt de l'enquête. Cependant, la prescription n'existant pas pour les meurtres dans ce pays, il semblerait que cette affaire reste à jamais un non lieu, une affaire non élucidée dont toute l'Amérique se souviendra ...
    C'est ici que s'achève l'histoire pour Robert Graysmith, du moins en partie. Il ne manquera certainement pas de relater ses efforts pour découvrir la vérité, et tentera sans doute de prouver encore maintes fois que le coupable est bel et bien Arthur Leigh Allen. Qui sait, peut-être même sera-t-il un jour le héros d'un film retraçant son parcourt jusqu'à la vérité ...


    San Fransisco CA, Février 2008 :

    Ce qui devait à l'origine ne passer que pour un banal fait divers, passant en fin de journal télévisé, à l'édition régionale, se transforma en fin de compte en une histoire à faire frémir toute la population des États-Unis. Une femme du nom de Mary McGregor avait été retrouvée morte au volant de sa voiture, alors qu'elle semblait attendre des secours après que son pneu ai crevé. Malheureusement pour elle en guise de secours elle reçue la visite d'un assassin qui la poignarda à plusieurs reprises avant de la laisser se vider de son sang. Les enquêteurs pensaient à un meurtre isolé, un fou dangereux passé par là et pour qui cette malheureuse femme n'avait eut que la malchance de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Mais les autorités durent changer leur position lorsqu'ils reçurent un coup de téléphone du San Fransisco Chronicles, un des journaux les plus lus de la ville. Ceux-ci avaient reçu dans le courrier du matin une lettre cryptée ... une lettre du ZODIAC. Qui alors aurait pu prédire que ce meurtre n'était que le début d'une nouvelle série ? Etait-il de retour ? S'agissait-il du désormais légendaire tueur de San Fransisco ou ne s'agissait-il que d'un illuminé cherchant à se faire passer pour l'énigmatique tueur du ZODIAC. De nouvelles questions auxquelles les inspecteurs allaient devoir répondre ...

    Jericho CA, Avril 2008 :

    Liam O'Connor était tranquillement installé au volant de sa Chevrolet Impala, modèle 1967, le son de son autoradio monté à fond. Comme toujours il était sur la route, à la différence près que cette fois-ci, il était seul. En effet son père était resté à Jericho, pendant que Liam avait décidé d'aller s'aérer un peu l'esprit en faisant quelques kilomètres. Sans doute n'aurait-il pas du partir aussi longtemps, sans doute aurait-il du rentrer avant la nuit ... sans doute son père serait-il alors encore en vie. Car en effet, lorsque le jeune homme avait rejoint son père, il l'avair retrouvé mort, sauvagement poignardé, et baignant dans une mare de sang ... Le ZODIAC venait d'abattre sa quatrième victime.
    Voilà déjà trois mois que le ZODIAC terrorise de nouveau la population, et aucune piste sérieuse ne semble avoir été découverte par les enquêteurs. Qu'il s'agissent du même homme qu'en 68 ou que le tueur soit tout autre, l'énigme demeure la même, et les lettres reçues par le San Fransisco Chronicle toujours aussi mystérieuses. Le ZODIAC semble vouloir de nouveau se jouer de la population.
    Mais une fois encore, les enquêteurs semblent ne pas être les seuls à s'intéresser à l'histoire. Il faut dire que les autorités promettent une récompense à quiconque trouvera des informations sérieuses sur l'identité du ZODIAC, et les chasseurs de primes, motivés par l'argent ou par d'autres raisons plus diverses, se font un plaisir d'enquêter de leur côté, allant parfois jusqu'à devancer les informations des autorités. Parmis ces chasseurs de primes, Liam et Sean O'Connor, bien décidés à retrouver l'assassin de leur père ; October Hawkins quant à elle, semble également déterminée à retrouver le ZODIAC, avant les frères O'Connor si possible.
    Robert Graysmith semble avoir abandonné l'idée de prouver la culpabilité d'Arthur Leigh Allen, mais d'autres journalistes, parfois très curieux mais également très malins semblent avoir pris la relève. Alors qui sera le premier à découvrir des indices ? Le ZODIAC sera-t-il finalement arrêté ? Ewan O'Connor sera-t-il vengé ? Seul l'avenir nous le dira ...


___________________________

« Je m'appelle Robert Graysmith, et si j'avais pu prévoir que le ZODIAC serait de retour, si j'avais put imaginer que quelqu'un se servirait du ZODIAC pour jouer de nouveau avec la police, croyez moi je n'aurais jamais fait cela ... Je n'aurais jamais raconté mon histoire, je n'aurais jamais donné tant d'informations maintenant précieuses.
Si l'on ne retrouve pas le ZODIAC, peut-être faudra-t-il encore patienter dix longues années avant de pouvoir espérer découvrir, peut-être, la vérité si longtemps cherchée ... »

_________________
I cant believe I said I'd lay our love on the ground
But it doesn't matter cause I've made it up forgive me now
Everyday I spend away my souls inside out
Gotta be someway that I can make it up to you now, somehow.
I'D COME FOR YOU • NICKELBACK
Please don't dwell on it, cause I didn't mean it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://road-666.motards.net
 

x___CONTEXTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Before the Game :: « Convention & Context »-